© Claire Huteau, 2017

MARIA LAURENT

Chant, luth tovshuur, vièle morin khuur

Chanteuse autodidacte, sa pratique vocale est nourrie de chants et de timbres vocaux du monde, et de la musique des langues.

Après avoir étudié la flûte traversière et le traverso, elle fait ses premières armes en chant au sein du trio vocal a cappella Portotrio. Le groupe constitue son répertoire de chants traditionnels du monde arrangés pour trois voix et percussions.

En 2008, elle se joint au guitariste et diphoneur Johanni Curtet et à Milad Pasta pour former le trio de musique du monde Meïkhâneh. Influencée à la fois par le fado, la folk américaine, ou encore les chants longs de Mongolie, elle y invente son propre vocabulaire vocal, et fait émerger une langue imaginaire pour nourrir ses improvisations.

Depuis 2013, Maria forme avec le chanteur Gautier Degandt un duo folk/blues débridé et énergique, Bâton Bleu, dans lequel elle chante et développe un jeu de banjo très personnel. Bâton Bleu sillonne toute une partie de l’Europe lors de ses nombreuses tournées.

Par ailleurs, Maria exerce en tant que pédagogue et musicienne auprès d’un public de tout-petits, de personnes en situation de handicap, en milieu hospitalier, et en partenariat avec des centres sociaux.

Références :

Chœurs de Stevie Wonder (Zénith Nantes), Le Chainon Manquant (avec Portotrio), Bretagne en scènes (Portotrio et Meïkhâneh), Premières parties : Titi Robin (Portotrio et Meïkhâneh), Chet Nuneta (Portotrio), Susheela Raman, Natacha Atlas (Meïkhâneh)

Discographie :

Oi Siunta, Portotrio / Autoproduction / Ed. 2011, Les Cris de Vénus, Rennes
La maison de L’ivresse, Meïkhâneh, Autoproduction / Ed. 2012, Cas Particuliers, Rennes
Bâton Bleu 1 CD / Autoproduction/ Ed. 2013
La Silencieuse, Meïkhâneh, 1 CD / Ed. 2017, Buda Musique

Retour